Loading color scheme

Mon roman, la Papesse

Découvrez mon roman
'LA PAPESSE'

Quatrième de couverture

Sur le causse sauvage, une femme découvre une maison abandonnée.
Une maison étrange, sise entre brumes et genévriers, entre réalité et songeries.
Elle va alors en percevoir l’appel, les résonances et en capter les vibrations et les influences.
     « Et ce fut dans un éclair de soleil
     Comme une rencontre fatale. »

Apprenant que celle-ci a appartenu à une femme morte il y a 18 ans, elle va partir à la
recherche de traces autour de l’histoire de cette maison et pénètrera peu à peu dans l’énigme
ce celle que l’on appelait « La papesse ».
     « Elle m’a hantée. J’avais désir d’être habitée. »

Se noue alors, à travers le temps et le labyrinthe de buis qui enserre la maison une étrange
relation entre ces deux femmes.
     « Gaby, la petite bergère des causse, la poétesse
     Que voulait-elle de moi cette femme
     Dont l’ombre m’arrêta un jour sur le chemin. »

Dans un genre inclassable entre prose et poésie, description et méditation, Christiane Wronski
entraîne le lecteur dans les arcanes et les charmes de cette maison.
Elle fait, en chemin, trembler les frontières entre ce qui est dit et ce qui est tu, entre ce qui est
visible et ce qui est invisible.

Acheter